0

Lettre d’information – printemps 2014

août 21st, 2014 / / categories: Chawu /
Chers Amis,

C’est une lettre particulière que nous vous envoyons aujourd’hui, un appel à la solidarité car le projet Chawu vit peut-être ses dernières heures.

Pour ceux qui se sont rendus sur les plages cet été, il n’est pas nécessaire d’être fin ethnologue pour remarquer qu’il y a deux types d’enfants qui courent entre les serviettes. Ceux qui patiemment construisent des châteaux, des cités, des douves, des tourelles ou des ports avec le sable. Et puis il y a ceux qui prennent leur élan et les détruisent à grands coups de pieds, ravis de faire enrager celui qui les a patiemment réalisés.

C’est peu ou prou ce qu’a vécu Chawu il y a quelques semaines.

Des visiteurs de Shanghai, qui avaient mal consulté notre site et notre documentation, ont été tout étonnés de découvrir que notre maison se trouvait au coeur de la campagne chinoise. Un retour aux sources visiblement non souhaité. Ce malentendu, qui aurait pu être l’occasion pour eux de découvrir un nouveau monde, s’est en fait terminé tragiquement puisqu’ils ont contacté le commissariat local.

sieste

Sculpture du village endommagée durant la révolution culturelle – été 2005

Nous n’avons jamais pu obtenir d’agrément hôtelier car vingt lits minimums sont nécessaires. Avec nos trois chambres nous ne remplissions évidemment pas cette condition. Mais on nous laissait tranquille car notre projet apporte des visiteurs appréciés au village. Des personnalités prestigieuses que les autorités locales sont fières d’accueillir, mais aussi ces centaines de personnes de tous les pays qui s’intéressent à l’histoire et la vie de la région en soutenant souvent l’artisanat local.

Pourtant, ces visiteurs de Shanghai ont fait le choix de ne prendre rien de tout cela en compte, et notre fragile château de sable s’est effondré en quelques minutes. A ce jour, nous ne sommes toujours pas certains qu’il nous sera possible de le reconstruire.

Cet événement a eu pour autre conséquence un gel de nos réservations pendant plusieurs semaines. Aujourd’hui la solution n’est pas réglée mais la mobilisation de nos nombreux amis au village a permis que nous soit délivré une autorisation provisoire pour continuer notre activité.

Pour que le projet ait des chances de perdurer, il est indispensable que nous rattrapions le manque à gagner engendré par cette affaire. Nous lançons donc un appel à tous : aidez-nous à sauver Chawu en diffusant l’adresse de notre site internet à vos amis.

A la maison c’était pourtant le temps des beaux jours et de la vie qui ralentit. On se met à l’ombre sous le ventilateur avec un roman de la bibliothèque, bien loin des tracas du labeur hivernal. C’est aussi le moment où l’on construit les rêves de sa vie, l’esprit évadé dans cette autre réalité que nous offre notre fantastique région. Et parmi ces rêves parfois un se réalise.

Coucher de soleil à Chawu- avril 2007

 

Chawu est notre rêve. Dix ans ont été nécessaires pour lui donner la forme qu’il a aujourd’hui. Bien-sûr un jour il y aura une fin, nous n’avions simplement pas imaginé qu’elle puisse être aussi rapide et aussi brutale.

Tout n’est pas perdu et nous lançons toutes nos forces dans cette bataille. Mais si nous bénéficions d’importants soutiens locaux, nous avons également besoin du vôtre.

Nous comptons donc sur vous !

Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>