2

Lettre d’information – hiver 2014

mai 20th, 2014 / / categories: Vie paysanne /

Chers Amis,

C’est depuis un vol vers l’Europe que je vous écris cette lettre. Nous sommes actuellement au dessus de la Sibérie, une région que j’ai traversée maintes fois dans les deux sens, la plupart du temps par les airs mais également une fois en transsibérien.
En cet anniversaire des dix ans du projet Chawu, je ne peux m’empêcher de porter un regard quelque peu mélancolique sur ces belles années en Chine. Je me rappelle de ce premier aller simple pour Pékin qui me transportait vers l’inconnu, seul. En parcourant une édition du Monde disponible à bord je lisais : "Lucien Bodart est mort".
Quatre ans plus tard je foulais pour la première fois les rues du village. J’étais loin de penser que c’était pour y consacrer une partie si importante de ma vie.

Cela fait donc désormais dix ans que j’ai acheté sur un coup de tête cette maison qui sera, après la rencontre de ma délicieuse épouse, la plus belle aventure que la Chine m’ait jamais offerte. Je me souviens de la motivation première qui m’emmena vers cette contrée lointaine : je voulais savoir si j’étais capable de comprendre l’être humain dans sa diversité la plus extrême. Chacun peut avoir son avis sur la question, pour moi les Chinois m’apparaissaient comme les habitants les plus énigmatiques de notre planète.

sieste

Le lendemain de l’acquisitation de Chawu – été 2003

C’est donc animé par un idéal empreint d’universalité, que je partais à 24 ans apprendre les Chinois et la Chine. Si je n’ai pas la prétention de considérer aujourd’hui que j’y suis parvenu, j’ai la satisfaction de pouvoir dire qu’il m’a été donné de partager beaucoup avec ce pays. D’y compter des amis, des rires, des lieux, des moments forts de bonheur et de douleur. Une pivoine qu’un voisin m’a offerte suite au décès d’un proche. Une peinture comme cadeau de mariage. De la sueur quand des travaux particulièrement conséquents nécessitaient que tout le monde s’y mette. Des gestes d’affection. Des regards amicaux.

Avoir pu toucher la Chine dans son authenticité est une chance que j’ai eu beaucoup de bonheur à vivre avec ceux qui nous ont rendu visite au long de toutes ces années. Il est tellement plus agréable de partager de tels moments que de les vivre seul. Merci donc à tous d’y avoir participé.

Mon voisin m’a assuré que s’il avait été Français,
il aurait voté pour moi ! – mai 2014

 

Combien de temps va encore durer le miracle ? Comment se terminera l’histoire ? Le suspense reste entier et apporte un supplément d’intérêt qui n’est pas pour me déplaire.

Chawu continue, et moi avec.

Je ne peux prendre congé de vous sans vous signaler ma participation en tant que candidat aux élections des Conseillers Consulaires qui se dérouleront le 25 mai prochain ; et ce sur la liste Français de Shanghai, citoyens solidaires. Pour ceux qui vivent dans la circonscription de Shanghai, je vous invite à prendre part à ce vote important pour notre communauté.
En ce qui me concerne, je m’engage, au-delà des clivages politiques, à me consacrer avec la même passion à la défense de nos intérêts.

Parce que je ne suis pas certain que la vie m’offre à nouveau l’opportunité de rédiger un slogan à mon nom, je ne résiste pas au plaisir de le scander avec vous :

"Votez bien, votez Julien"

2 responses

  1. xiaoma dit :

    Bonjour,
    Je suis un amoureux de la chine et je viens de voir le reportage sur le village zhaji au anhui.
    Felicitation pour tout ce que tu as fait mr Minet…1000 bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>