Chers Amis,

Quand le ciel devient d’un bleu profond, que la montagne se dilue doucement dans le pourpre, c’est que l’automne est là. Le tapis orangé de feuilles tombées des châtaigners adoucit les pas alors qu’un doux parfum de paille de riz brulée envahit la plaine.

C’est ma saison préférée. Jamais les Huangshan ne sont aussi belles qu’à ce moment précis de l’année, ressemblant à si méprendre aux peintures traditionnelles chinoises.

Pins surgissant de la brume, mers de nuages roulant entre les rochers, des images dont usent les peintres pour décrire le bonheur, la quiétude, la rage, la colère, la tristesse, la mélancolie, la beauté, la révolte, la fébrilité, l’éphémère, l’éternité, qui les touchent. Cette mise en scène pleine de pudeur nous révèle à demi mots une civilisation avec laquelle les gens d’ici n’ont jamais rompu.

Photo de XUE Bingqing – 2012

Wang Wang se marie ! Ceux qui nous ont déjà rendu visite, connaissent forcément Wang Wang, le fabriquant de pinceaux du village (voir sa boutique en ligne : http://club.zhaji.com). Lui et moi avons le même âge, et sommes amis de longue date. Ce garçon courageux a souhaité maintenir son activité de « dresseur de poils » malgré une Chine qui change, des opportunités diverses et un commerce très fragile. Un choix de vie qui l’a mené à beaucoup de sacrifices.

Derrière cette existence singulière, nous devinons un problème de société bien connu en Chine : celui des paysans pauvres qui ne trouvent pas d’épouses. Plusieurs facteurs sont en jeu, le premier est démographique (un ratio homme femme trop déséquilibré) et l’autre est économique (rares sont celles qui acceptent de partager la vie d’un paysan).

Mais pour Wang Wang la vie de famille va devenir bientôt une réalité puisque c’est au cours du nouvel an chinois que la noce sera célébrée ! Le bai jiu y coulera forcément à flot, et c’est dans l’alégresse générale que débutera pour lui une existence nouvelle pleine de nouveaux défits !

Reportage de CCTV7 à Chawu.

Du côté de Chawu cela fait un an maintenant que nous notons un engouement des médias chinois pour pour notre aventure. L’année prochaine, nous fêterons les 10 ans de l’acquisition de cette maison, et ce soudain intérêt de nos amis chinois pour ce projet est une surprise. Nous sommes en tous cas heureux de pouvoir partager avec eux, et profitons de l’occasion pour défendre au mieux notre engagement à mettre en avant la préservation du patrimoine local, le cadre de vie des habitants et les savoir-faire artisanaux.

Le résultat est plutôt amusant et sympathique. Vous trouverez bientôt une sélection de reportages télé et magazine sur une nouvelle page du site spécialement destinée aux sinophones.

Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>